Victoires de la Bretagne : vous avez raté la cérémonie ?

14 Décembre 2016

Ça y est, le palmarès des troisièmes Victoires de la Bretagne a enfin été dévoilé au cours d’une prestigieuse cérémonie qui a sacré Irène Frachon, médecin pneumologue du CHRU de Brest, Bretonne de l’année. Mais ce n’est pas tout : 14 lauréats ont été mis sous les projecteurs du Palais des Congrès de Saint-Brieuc. Et l’ambiance était au rendez-vous ! Petit récapitulatif des grands temps forts de la cérémonie.

L’événement, organisé depuis trois ans par le Groupe Télégramme en partenariat avec le Crédit Mutuel et la Région Bretagne, était diffusé en direct sur le trois TV Bretonnes : Tébéo, TébéSud et TVRennes 35. Aux rênes de cette soirée qui a célébré la richesse et la diversité des talents de la Bretagne, un duo d’animateurs de choc avait pour mission de présenter parrains et lauréats au public présent et aux téléspectateurs : la journaliste Pauline Fercot (Tébéo) et l’humoriste Laurent Chandemerle.

Devant eux, 500 personnalités bretonnes du monde culturel, économique, associatif… Parmi lesquelles Yann Queffélec, président du jury chargé de départager les quelque 500 candidatures de ces troisièmes Victoires de la Bretagne. L’écrivain a fait une ouverture magistrale de la cérémonie ! « La notion de victoire implique celle de défaite : or en Bretagne, le défaitisme n’a jamais existé. Elle ne baisse jamais les bras : la Bretagne est une Victoire en soi ».

Brittany Ferries nommée Entreprise de l’année, le Rugby Club de Vannes Sportif de l’année… Retrouvez sur le fil d’actualités les parrains et les 15 lauréats de ces Troisièmes Victoires de la Bretagne.

Mais le public était lui aussi invité à élire son lauréat par SMS durant toute la cérémonie, après avoir présélectionné trois candidats au cours du mois de novembre : la Victoire du Public a été remise au jeune Théo Bodin pour sa formidable énergie : atteint de la maladie de Little (Diplégie spastique), le garçon a organisé avec sa famille le Trek de l’Espoir, un aller-retour Moutiers-Rennes, soit 130 km à vélo.

Émotion encore, lorsque Louisa Bouraya a reçu la Victoire spéciale du Jury pour son association « Ici, Femmes de l’Europe et d’ailleurs », qui crée le lien dans le quartier de Pontanézen, à Brest.

Émotion toujours, lorsque la Fille de Brest s’est avancée pour recevoir le titre de Bretonne de l’année : Irène Frachon, arrivée il y a maintenant 20 ans en Bretagne, très « très émue de devenir ce soir Bretonne d’adoption », a rendu hommage à sa première patiente victime du Médiator, Joëlle, qui était Briochine. « Ce combat n’aurait pas été possible ailleurs qu’en Bretagne », a souligné la lanceuse d’alerte, héroïne du dernier film d’Emmanuelle Bercot. Cette cérémonie a mis les projecteurs sur une Bretagne solidaire, talentueuse, courageuse, innovante. Une Bretagne qui sera à nouveau célébrée en 2017 : après Brest, Vannes et Saint-Brieuc, cap sur Rennes pour une 4e édition placée sous le signe du Gwen ah Du !