Victoire de la Jeunesse : A qui la prime ?

12 Novembre 2015

Ils sont jeunes, ils sont fougueux, ils n'ont pas froid aux yeux : ils pourraient soulever des montagnes, mais préfèrent la Bretagne ! Les nommés des Victoire de la Jeunesse, ce sont trois parcours étonnants menés par des Bretons de caractère. Soutien à l’éducation, combat victorieux contre la maladie ou application futée pour mettre en avant le patrimoine : les trois projets ne manquent pas de panache ! Qui remportera la Victoire le 15 décembre ?

Loena Le Goff, la force tranquille

C'est beau à souligner, mais la moyenne de 20/20 au baccalauréat obtenue à 15 ans par Loena Le Goff n'est pas le seul exploit de la jeune Finistérienne. Non, en plus de ce parcours exemplaire qui lui a permis de s'envoler aux Etats-Unis pour poursuivre ses études, Loena a réussi à rassembler 10,000 dollars en un mois alors qu'elle était encore en terminale dans son lycée, à Saint-Pol-de-Leon ! Et ce n’est pas pour se payer les billets d'avion : ces fonds financent actuellement une école de Ghana qui sort tout juste de terre. Campagne d'affichage dans son lycée, discours envers les lycéens, l'établissement et les professeurs, conférences, collectes de fonds, et révisions... Chapeau rond !

Nadège Le Men, la combattante

En Bretagne comme ailleurs, on n'est pas tous égaux face à la maladie et la santé. Mais Nadège Le Men, ça n'est pas ça qui l'arrête. Atteinte de mucoviscidose, la jeune sportive, qui réside à Commana dans le Finistère, a participé en août aux Jeux Mondiaux des Transplantés, en Argentine, avec l'équipe de France. Elle a réussi, en passant par une plateforme de financement participatif, à réunir 1 800 euros (en seulement trois jours !) pour s'inscrire à la compétition, juste avant la clôture des inscriptions. Et ça a payé : greffée des poumons et du foie, elle rafle trois médailles, dont l'or en doublette à la pétanque, et le bronze en badminton. Une sacrée performance que la jeune animatrice enfance jeunesse attribue à sa volonté de combattre pour elle et pour les autres.

Espace jeunes de Belz et Carnac, une équipe géolocale !

Ils sont huit et sont allés défendre leur projet jusqu'à Florence, en Italie : des jeunes de Belz et Carnac ont créé une application pour smartphone qui a remporté le concours européen du meilleur jeu de piste géolocalisé. Son nom :  la quête de Belnac (contraction de Belz et Carnac). Ce jeu amène les promeneurs sur les traces des monolythes de Carnac, dans les marais salants... Bref, à la rencontre du patrimoine architectural et naturel de Carnac. Ils ont été primés le 25 septembre dernier, devant des centaines de personnes qui ont assisté en direct à leur soutenance… en anglais, s’il vous plaît !

Copyright photo @letelegramme