Victoire de l'innovation : La Bretagne est vraiment à la pointe

12 Novembre 2015

Son haut de gamme, sublimation artistique du patrimoine ou spécialiste de pièces techniques en pleine expansion : voilà les réalisations qui ont embelli l'année 2015, issues d’idées pas piquées des vers et qui font rouler l'économie bretonne au travers d'activités innovantes... Et c'est bien pour ça qu'elles sont là ! Voici à présent les trois nommés aux Victoire de l'Innovation, sélectionnés par le jury de l'atelier Economie.

Spectaculaires

Depuis 1987, artistes et techniciens se rassemblent sous le toit de Spectaculaires. Acteur événementiel original, la société rennaise réalise ses spectacles et performances en Bretagne comme en France ou à l'étranger. Cet été, les sept calvaires monumentaux en Finistère et Morbihan ont été sublimés par des illuminations dernier cri, faisant ressurgir les moindres détails de chaque élément. Le tout servi avec des bandes sonores et une écriture scénographique réalisées par de nombreux artistes et comédiens bretons, dans des créations atypiques, résolument contemporaines.

A Rennes, le rendez-vous Lumière, place du Parlement, a aussi fait parler de lui : avec, chaque fois, un scénario qui veut sublimer l'architecture. A couper le souffle !

Coriolis Composite

Après son succès dans le monde de l'aéronautique et de l'industrie grâce à ses cellules robotiques et ses logiciels de placement de fibres pour réaliser des pièces composites, Coriolis Composites veut se diversifier ! Avec 115 salariés, dont 80% d'ingénieurs, et un chiffre d'affaires qui atteint les 20 millions d'euros en cette année 2015, la jeune entreprise morbihannaise vise au moins deux domaines supplémentaires : l'automobile, notamment pour alléger les voitures, et bientôt l'hydrolien, en réalisant les palmes de ces générateurs d'énergie géants qui captent la force des courants marins.

Rozenn Nicol, ingénieure du son à Orange

On connaît bien l'image 3 D, mais qu'en est-il du son ? C'est le travail sur la spacialisation sonore qu'a mené Rozenn Nicol, jeune ingénieure de recherches en technologie du son chez Orange, à Lannion. Un son trois dimensions qui met l'auditeur au centre de la scène, en reproduisant, aussi fidèlement que possible les illusions sonores dans l'espace : les bruits d'un avion qui passe, sons naturels... Par haut-parleurs ou enceintes.

Ses recherches étonnantes ont valu à Rozenn la prestigieuse médaille Blondel, qui distingue les recherches des ingénieurs de moins de 45 ans dans le monde de l'industrie des nouvelles technologies. C'est le gage que Rozenn Nicol a contribué au progrès de la science !