Jakez Bernard, du pur produit de Bretagne dans le Jury

14 Décembre 2015

Il a du caractère et de la générosité à revendre, à l'image de sa région qu'il adooooore... Bon d'accord, beaucoup de Bretons sont dans ce cas-là, mais lui, il nous régale avec Produit en Bretagne, qu'il préside depuis 2009. Bien sûr, Jakez Bernard a d'autres talents et passions, comme le son, le cinéma... Entre autres ! Mais toujours, ses passions, ses compétences, il les dédie à la Bretagne et aux Bretons. On peut presque dire que chez lui, c'est naturel. Cette année, c'était à son tour d'en découdre et de se mettre dans la peau de juré pour ces deuxièmes Victoires de la Bretagne.

Les Victoires de la Bretagne sont-elles devenues un événement incontournable  ?

Quoi, vous n'avez pas lu le Télégramme l'autre jour ? J'y parlais de tout mon attachement à un événement qui met en valeur autant de talents. Bon, je vais vous le répéter, hein ! Pour moi, c'est une initiative juste et heureuse, parce que quelqu'un a voulu montrer ceux qui s'illustrent dans des domaines bien différents : on a la culture, l'économie, les associations... Ce sont des talents multiples, différents, mais qu'importe, du moment que ce sont des talents !

Dans le contexte actuel, ça vous inspire ?

Depuis très longtemps, je dis qu'il faut parler des choses bien. C'est pas toujours le cas ! On a trop tendance à parler des trains qui sont en retard au lieu de ceux qui sont à l'heure. Et pourtant, ça intéresse tout autant les gens !

Comment avez-vous pris votre rôle de juré ?

C'est toujours très intéressant d'être juré. Chacun a son point de vue, on doit développer des arguments pour défendre ou non des candidatures. J'étais dans l'atelier Sports, Jeunesse et Culture, et tout de suite, un échange s'est mis en place autour de la table. En fait, c'est très valorisant, vraiment, de se retrouver pour en parler, et d'avoir ce rôle. Je 'y suis donc investi à fond, puisque je je n'avais pas pu y participer l'année dernière. Cela dit, on me retrouvera dans les coulisses, comme l'an dernier, pendant la grande cérémonie de gala, dont je suis une nouvelle fois le producteur exécutif !

Photo @Le Télégramme